主题目录

  • Introduction générale

    De multiples variables de perception visuelle concourent à révéler les qualités éminemment sculpturales qui découlent du galbe d’une surface. Des artifices divers peuvent soit en confirmer l’intelligibilité, soit, à l’inverse, provoquer l’illusion.

    C’est de toute façon, lorsqu’ils exercent en mouvement, comme par exemple les jeux d’ombres animées, que ces effets donnent à vivre la magie des métamorphoses.


  • 12.1 Jeux projectifs perspectifs

     

     

  • 12.2 Projection de courbes gauches

     

     

    erratum 1*:

    ... un minimum de courbure qui va peu à peu augmenter sa courbure apparente jusqu'à devenir un point de rebroussement, puis diminuer ensuite

  • 12.3 Ombres d’une résille surfacique

     

     

    erratum 2*:

    ... voici maintenant la projection d'une résille, témoignant de la complexité de variation d'apparence d'une même surface courbe

    erratum 3*:

    ... c'est un point plat de la surface situé au croisement des lignes qui séparent les domaines à courbure positive de ceux à courbure négative

  • 12.4 Ombres d’une surface quelconque

     

     

  • 12.5 Ombres de surfaces développables

     

     

  • 12.6 Ombres au soleil de reliefs développables

     

     

  • 12.7 Ombres portées et intersections de surfaces

     

     

  • 12.8 Ombres projetées et systèmes d’interférences

     

     

    erratum 4*:

    ... selon une constance d'interconnections topologiques en permanent changement

  • 12.9 Moirés et courbes de niveau des surfaces

     

     

    erratum 5*:

    ...par l'intersection de deux familles de sections planes de la surface, respectivement formées par la projection de droites à partir de la source lumineuse et la projection de ces mêmes droites à partir du foyer optique de la caméra

  • 12.10 Enveloppes caustiques

     

     

    erratum 6*:

    ... il s'agit des traces, sur le tableau, de familles de rayons lumineux réfléchis selon certaines congruences mobiles

  • 12.11 Lignes de brillance

     

     

    erratum 7*:

    ... il s'agit, pour résumer, des courbes de brillance formées par les successions de points brillants de chaque fibre

  • 12.12 Représentation par projection centrale

     

     

  • 12.13 De projection centrale en projection stéréographique

     

     

  • 12.14 Anamorphoses catadioptriques

     

     

  • 12.15 Révélations par la lumière polarisée

     

     

  • 12.16 Traces de droites à parcours développables

     

     

    erratum 8*:

    ... il est à noter que, plutôt que de lire la suite des positions des génératrices rectilignes, on observe surtout les trajectoires des points de la droite mobile