主题目录

  • Introduction générale

    La déformabilité d’une surface s’avère être un auxiliaire précieux pour la mise en forme constructive.

    L’isométrie, qui est la plus familière des transformations de surface, parce qu’elle conserve le maximum de données de son étendue, est envisagée ici, pour les surfaces développables, selon les principales modalités qui suggèrent des ressources utiles


  • 4.1 Morphogenèse et transformation

     

     

  • 4.2 Conservation par transformation isométrique

     

     

    erratum 1*:

    ... des déformations plastiques permanentes, comme dans cette feuille d'argent

    erratum 2*:

    ... cela va conserver la courbure géodésique de ces lignes

  • 4.3 permanence de la nullité de courbure et omniprésence de droites

     

     

    erratum 3*:

    ... et où toutes ces droites, dans le cas de la présente déformation, voyagent sur le support

  • 4.4 Applicabilité par identité de courbure

     

     

    erratum 4*:

    ... cette droite apparaît à l'emplacement même où le domaine appliqué par enroulement ou déroulement de la surface, quitte ou bien rejoint le plan

  • 4.5 Surfaces à déplacement

     

     

    erratum 5*:

    ... où un couple de points de la surface mobile se déplace au long d'une ligne géodésique du support fixe

  • 4.6 Métamorphoses surfaciques par isométrie

     

     

    erratum 6*:

    ... va engendrer une conservation de la courbure totale, tout emplacement de la zone à courbure négative y demeurant à courbure négative

  • 4.7 Réduction des libertés de déformabilité

     

     

  • 4.8 Orchestration de la mobilité

     

     

  • 4.9 Isométries particulières

     

     

  • 4.10 Feuilletage par parallélisme

     

     

  • 4.11 Isométrie à double astreinte

     

     

    erratum 7*:

    ... pour que cette première courbe épouse parfaitement, par déformation isométrique de son support, l'autre courbe spatiale imposée

  • 4.12 Astreinte selon des courbes planes

     

     

    erratum 8*:

    ... la conformation obtenue est plus compliquée que ce qui est énoncé ici et ne peut être argumentée dans ce cadre restreint

  • 4.13 Circonscription selon lignes géodésiques

     

     

    erratum 9*:

    ... on observe que l'enveloppe de circonscription demeure néanmoins toujours la même

  • 4.14 Multiplicité des solutions de conformation

     

     

  • 4.15 Augmentation des degrés de liberté

     

     

    erratum 10*:

    ... et qui va permettre d'approcher, par ses distorsions, des objets de forme très variée

  • 4.16 Paralysie par suppression des degrés de liberté

     

     

  • 4.17 Conditions particulières de déformation

     

     

    erratum 11*:

    ... des configurations qui sont totalement fermées et spatialement convexes

    erratum 12*:

    ...ce système va, globalement, s'avérer quasiment déformable (on dit aussi infinitésimalement déformable)

  • 4.18 Déformabilité des assemblages de surface

     

     

    erratum 13*:

    ... et qui s'apparente à la mécanique qui régit la déformation des systèmes de plaques articulées

  • 4.19 Capacité de déformation et matérialité

     

     

  • 4.20 Déformation avec cisaillement

     

     

  • 4.21 Mécanisme de repliabilité par sections croisées

     

     

    erratum 14*:

    ... et qui va pouvoir s'ouvrir et se refermer moyennant un mécanisme de plans croisés selon des parallélogrammes (noter qu'il s'agit ici de résille plutôt que de surface)